Découverte: Etisah Beach, un coin de paradis

Loin des lieux de villégiature les plus courus de la ville balnéaire de Limbe se trouve une plage qui vaut le déplacement. Pour y arriver, il faut simplement suivre la route principale qui serpente les flancs du Mont Cameroun dans la direction de Bakingili. Une fois dans la bourgade de Batoke, vous devez pousser le curseur de votre attention au maximum pour accrocher du regard la plaque indiquant "Etisah Hotel". L’accès est quelque peu cahotique, mais pas mortel pour les solides 4x4 qui ont leurs habitudes ici. Les propriétaire  de l'hotel ont fait l'effort d'adoucir le supplice avec des bandes,intermitentes, de béton très utiles par temps  pluvieux.

Le sentier se termine alors par une impasse à quelques metres de la mer. Debarqué de voiture et une fois le ponton de bois, qui enjambe un ruisseau aux eaux saumatres couvertes de nénuphars, franchit, on est tout de suite emerveillé par la pelouse imense et les bouquets d'hibiscus qui donnent à voir des couleurs comme nées de l'imagination d'un peintre divin. De nombreux palmiers assurent un ombrage à toute épreuve. Une masure de style colonial ouverte sur l'avant par une immense véranda fait office de bar, de restaurant et de refuge au cas où une pluie subite viendrait perturber les amateurs de détente en bord de mer.
Plus loin une série de paillotes sommaires offrent des aires de repos et de base arrière aux nombreux visiteurs, pour l’essentiel européens, qui ont déjà pris leurs habitudes ici avec le temps.

Et rassurez-vous, les places coûtent cher. Il faut prendre la peine de réserver longtemps en avance auprès de Monsieur Ibrahim, le gérant de cet espace qui s’ouvre, sans doute, sur l’une des plages les plus agréables de la côte camerounaise.
Sur près de 4 kilomètres se livre au regard émerveillé une plage qui mêle cendres volcaniques, issues du Mt Cameroun voisin et sable fin dont on peut apercevoir la couleur dorée, une fois la marée devenue basse et que les eaux de la mer émeraude se sont retirées de 20 mètres.
Partez à la découverte, vous ne le regretterez pas.







Commentaires

  1. Etisah est merveilleux. Depuis que je l'ai découvert en 2008, SEME c'est du passé. C'est un cadre idéal pour deux personnes, reposant, en particulier en semaine. Et sa plage est magnifique, meilleure que celle de SEME.

    RépondreSupprimer
  2. Franck Kom, tu as tout a fait raison. La page à Etisah Beah est merveilleuse, regulière et calme.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Bouba Kaélé : De El Alamein à Mbalam

Les visages de la publicité au Cameroun

Oyebog Tennis Academy : une chance pour les jeunes d’avoir une vie meilleure