Amman, millénaire et toute sa beauté

Il est  3H20 minutes du matin. Mon réveil n’a pas encore sonné. Il était programmé pour s’activer dix minutes plus tard. Une douche rapide, ma valise préparée la veille sous le bras, je quitte l’hotel Le Meridien Amman pour m’engouffrer  dans le taxi de Mohammed qui me conduit à l’aéroport Queen Alia. La massive bâtisse d’une dizaine d’étages recouverte de plaque de calcaire blanc était ma résidence durant les quatre jours passés ici, dans ce pays que j’ai découvert avec curiosité et émerveillement. Quatre jours riches de découvertes et d’enrichissement professionnel, humain et touristique.

Une vue de la ville d'Amman 
Ajouter une légende


Le Meridien Amman. Imposant

Amman, ville moderne

Amman, ville moderne 
Amman, ville moderne
Amman est une ville moderne de 3 millions d’habitants. À l'époque romaine, elle était appelée Philadelphia, et apparaît dans la Bible sous le nom de Rhabbat Ammon, c'est d'ailleurs l'une des plus vieilles villes du monde à être toujours habitée. La ville est caractérisée par sa couleur blanche. Ici tous les bâtiments, comme un seul, sont recouverts de plaques de calcaire blanc. Ce qui donne à la ville une uniformité agréable. Pour la vie nocturne, les amateurs de night club seront un peu déçus. Bien que la nuit semble être le moment favori des Ammaniens qui sortent après le travail pour diner en famille ou entre amis en fumant le narguilé (chicha). A ces heures, les rues et les terrasses des multiples cafés et restaurants grouillent de monde. 

Le restaurant Fakhr El Din, à la découverte des saveurs jordaniennes
Pour notre premier diner nous optons pour la découverte de la cuisine jordanienne. Le restaurant Fakhr El Din situé dans le centre d’Amman est choisi par nos hôtes. Chic et sobre, le lieu attirent une clientèle huppée. On me souffle que c’est la meilleure table de la ville. Les différentes salles sont pleines comme pour confirmer ce secret partagé par tous les habitants de la ville. 
Notre repas se compose d’une kyrielle d’entrées froides : Purée de pois chiches et de sésame fumé (houmous), caviar d’aubergine (mtabbal), Taboulé, boulettes de pois chiche cuite à l’huile (falafels). Le plat principal se compose de viandes, principalement mouton, agneau et poulet servis sous forme de brochettes : les kebabs. Le desert est composés de gateaux, de fruits confits (abricot, orange, Figue). Ici les habitués aux liqueurs et autres alcools fins auront du mal à s’en sortir. Je dois me contenter sagement d’un jus de citron à la menthe. En digestif, un pastis local servis dans des dés sera le compléments idéal.

















Dans la proximité d’Amman, il existe den nombreux sites touristiques qui valent le déplacement.  Le tourisme religieux est le plus prisé. J’ai visité quelques sites intéressants.

L’eglise St-Georges de la paroisse Orthodoxe de Madaba, immersion spirituelle

Sur la route vers le Mont Nebo, en terre sainte, un arrêt en l’Eglise st Georges de la paroisse de Madaba s’impose. Vous pourrez y observer de magnifique icônes et sur tout une carte ancienne en mosaïque du 6è siècle qui mentionnait déjà l’existence de la Palestine. Ici dans la région l’histoire a un sens.




Le Mont Nebo, la hauteur de Dieu
Incontournable escale, le Mont Nebo est l’un des principaux lieux saints situé en Jordanie. Situé dans les monts de Moab, il domine le nord de la mer morte et la vallée du Jourdain. Dans la culture chrétienne ce lieu est  considéré comme le lieu ou mourut Moise à 120 ans après avoir contemplé la terre promise. Le site à fait l’objet de nombreuses fouille archéologique dont le visiteur peu observer les résultats dans le musée rustique qui occupe l’entrée du site.
Une chapelle a été également construite  par l’église catholique.

Parcourant le Mont Nebo, le visiteur ne peut s’empêcher de remarque cet Olivier, arbre sacré dans cette région aride, planté par le Pape Jean-Paul II lors de sa visite en lors du jubilé de l’an 2000. Un monument a été érigé à cette occasion. Autre monument visible, le Serpent d’airain, œuvre du sculpteur italien Giovanni Fantoni. 


Une vue de la vallée du Jourdain.

Monument du jubilé de l'an 2000 érigé sur le mon Nebo.





Béthanie, le bords du Jourdain : Ici fut baptisé Jesus Le Christ
C’est un des lieux symboliques forts du christianisme : le lieu ou Jesus Christ fut baptisé par Jean le Baptiste. Ici, toutes les tendances du christianisme essaient, chacune à sa façon de marquer sa présence en bâtissant un sanctuaire ou un chapelle.
Ici, pour l’anecdote, sur la frontière entre la Jordanie et Israël qui passe au milieu fleuve Jourdain qui ici prend la forme d’un ruisseau on aperçoit sur chacune des rives les drapeaux jordanien et israélien. 

Sous un hangar discret, les visiteurs ne manqueront pas voir cette jeep sur laquelle est montée une mitrailleuse et des soldats qui viennent en silence se mêler aux visiteurs. 

Ici aurait été baptisé Jesus Christ.

L'église orthodoxe qui domine le nouveau site baptismal

Vestiges des temples, églises et chapelles sur le site baptismal

Se baigner dans l'eau du Jourdain, une envie de ressembler au Christ anime tous les visiteurs. Certains d'ailleurs n'hésitent pas à dire leur foi en s'immergeant ici.


La mer morte mais vivante d'activités touristiques
La mer morte est une visite obligée et l’expérience unique. Vous retrouver à flotter sur le dos et se faire balloter par les vague sans risque de se retrouver au fond de la mer, il faut s’en convaincre. Une fois que c’est fait l’exercice est agréable et surprenant. Ici de nombreux hotels de luxe bordent cette étendue d’eau qui recule année après année.
Flottant sans efforts sur la Mer morte. 
Mes coéquipiers d'aventure et moi

Recouvert des boues aux propriétés bienfaitrices de la mer mortes 
Selfie sur un coucher de soleil sur les bords de la mer morte

Coucher de soleil sur la Mer Morte  (Complexe aquatique de l'Hotel du Kempiski Hotel Ishtar Dead Sea )
Complexe aquatique de l'Hotel du Kempiski Hotel Ishtar Dead Sea 

Petra, ville de pierre perdue et retrouvée
Trois heures de route au départ de Amman, vous conduisent vers cette merveille ancienne nichée au fond d'un canyon de grès dans le Sud de la Jordanie, sur la route menant vers la station balnéaire d'Aqaba sur la mer Rouge. .

Il vous faudra courage et témérité pour arriver parcourir ce site qui s'étend sur plus de 6 kilomètres. Il faut d'ailleurs à certains randonneurs 3 jours pour écumer toute la montagne et s'abreuver de toutes les merveilles. Petra est quelque chose d’invraisemblable de magnifique. Autant que les pyramides et les grands temples d’Egypte ces oeuvres saluent le génie et l'intelligence des hommes, pour l'éternité.


Entrée du site de touristique de Petra 
Entrée du site touristique de Petra 


Pacarte matérialisant l'entrée du Siq

Une vue du Siq

Le Siq. Un Canyon qui fait office d'entrée principale de Petra. Il mesure 1200 m de long, étroit et d'une beauté naturelle étonnante. Les falaises s'élèvent jusqu'à 80 mètres.


Le tombeau obélisque et le Triclinium de Bab As-Siq 
Des pierres aux formes et couleurs époustouflantes 
Al-Khazneh (le Trésor), la fierté et la joie de Petra. Le plus beau monument du site. 
Ad-Deir, le monatère 

Une vue du monastère


Le palais de la fille 
La beauté et les couleurs des pierres 
La beauté et les couleurs des pierres 
Le grand Temple

Le grand temple


La rue à colonnade 
La rue à colonnade 
 



La rue à colonnade 
les tombeaux d'urnes 
Après la conquête de Petra. Sur les hauteurs qui dominent tout le site.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Bouba Kaélé : De El Alamein à Mbalam

Les visages de la publicité au Cameroun

Oyebog Tennis Academy : une chance pour les jeunes d’avoir une vie meilleure